• Accueil
  • > ECRIVAIN PUBLIC, C’EST QUOI ?

ECRIVAIN PUBLIC, C’EST QUOI ?

ECRIVAIN PUBLIC, C'EST QUOI ? scribe2L’écrivain public se définit comme « une personne qui rédige des lettres, des actes, pour ceux qui ne savent pas écrire ou qui maîtrisent mal l’écrit ».

Cette définition d’une « personne qui écrit des lettres pour ceux qui ne savent pas écrire » apparaît dans les dictionnaires de la langue française dès 1835, où le sens latin de scribe ou copiste du terme écrivain est alors repris pour former la locution « écrivain public ».

Pour l’histoire :

 Des scribes de l’Égypte de l’Antiquité aux clercs du Moyen Âge, les besoins en homme d’écriture se font ressentir avec l’essor des échanges commerciaux, dans un premier temps, puis avec l’organisation des structures administratives ensuite.

À l’origine, si l’écriture permet de constituer des listes et de tenir des comptes, le scribe peut être considéré comme la première forme du métier d’écrivain public. Au cours des siècles qui suivent, l’usage de l’écrit est en partie réservé aux pouvoirs politiques et religieux. Sur le continent européen, les moines sont parmi les rares à être capables de rédiger et lire des textes essentiellement en latin.

De la fin du XIIe siècle au début du XIIIe siècle, l’essor des villes s’accompagne d’une évolution de la société avec l’apparition de la bourgeoisie – ceux qui habitent le bourg – et un enrichissement grâce au commerce. Mais la population reste peu lettrée et la nécessité d’une tierce personne pour rédiger, lire, répertorier les actes commerciaux est un besoin de plus en plus fort. Déjà, à cette époque, le métier d’écrivain public est une réponse à une demande de service.

Avec l’organisation des échanges commerciaux, la multiplication des métiers, le développement de l’administration royale et municipale, l’écrivain public est celui qui rédige les accords, les contrats et les lettres qui ne nécessitent pas l’intervention d’un juriste dont les services sont beaucoup plus chers.

 Aujourd’hui :

 Malgré un endormissement de cette profession, l’année 1980 voit la naissance de l’association Académie des écrivains publics de France (AEPF) et c’est au début du XXIe siècle que la Licence professionnelle d’écrivain public est créée à l’université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III. La création de ce diplôme national donne une légitime reconnaissance à une profession qui n’a pas de statut précis dans la nomenclature des métiers de l’ANPE et qui pourtant répond à une nécessité sociale.

Wikisource-logoSource :- Wikipedia –

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire




Lesoccasdecaro |
Stjopetiteenfance |
Meryl ou les pérégrinations... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chaussuretods
| CHRISTELLE assistante mater...
| Boulevarddelapaix